Technique de la sclérose des varices à la mousse

Posted on

La mousse sclérosante est alors préparée puis rapidement elle va être injectée sous contrôle échographique dans la veine à traiter.

Pour la veine grande saphène ou saphène interne, les traitement endoveineux par laser ou radiofréquence sont bien plus efficaces et recommandés. Une variante est la sclérose à la mousse, que certains préconisent maintenant aussi pour les varices plus importantes. La mousse, après avoir neutralisé la varice, se dissout dans le sang pour être éliminée dans les urines. Les produits sclérosants utilisés, connus de longue date, sont très bien tolérés à plus forte raison sous forme de mousse. Pratiquée en ambulatoire, cette technique consiste à injecter dans la varice, par l’intermédiaire d’une aiguille fine, une substance sclérosante (forme liquide ou mousse). Une varice ayant fait l’objet d’une sclérothérapie à la mousse n’est pas un candidat idéal pour la chirurgie ou les traitements endoveineux. Sur la base de cet examen et des souhaits du patients, le médecin proposera une sclérose, une chirurgie ou un autre technique comme le laser endoveineux. Plus concrètement, le chirurgien introduit un tuyau très fin dans la varice, puis injecte la mousse au fur et à mesure que le cathéter est retiré. La mousse vient alors scléroser la varice, en la chauffant pour qu’elle se contracte et finisse par disparaître totalement.

La sclérothérapie est le traitement ciblé de varices par injection intraveineuse d’un agent sclérosant sous forme liquide ou mousse.

  • Le traitement de la veine petite saphène ou saphène externe
  • Le traitement des récidives anarchiques après stripping
  • Le traitement des veines perforantes

Généralement, cette méthode par injection de mousse est bien supportée.

Tout comme pour la méthode d’injection de mousse, il est proscrit de voyager par avion pendant environ une quinzaine de jours après l’intervention. Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1 pH : 6.5 - 8.0 La solution pourra être injectée soit sous forme liquide, soit sous forme mousse (cf 4.2 posologie). Le sclérosant est administré en petites quantités sur plusieurs sites d’injection le long de la veine, sous forme liquide ou mousse. La forme mousse (mélange sclérosant/air) est obtenue à partir des solutions à 2 et à 3% et doit être utilisée exclusivement pour les veines de moyen et gros calibres. Préparation de la mousse Les spécialités AETOXISCLEROL 2% et 3% peuvent être converties en une forme mousse destinée au traitement des veines de gros calibre. Lors de la sclérothérapie à la mousse de varices non-visibles, la ponction directe et l’injection devront être contrôlées par échographie (de préférence par écho Doppler). Seule la concentration 0,50% peut être utilisée pour la sclérose des varicosités et des varices du pied et de la région périmalléolaire. Les troubles visuels et ou neurologiques du type scotomes, migraines sont rapportés plus fréquemment avec la forme mousse qu’avec la forme liquide. ) ont également été améliorés sous traitement par Aetoxisclerol mousse.

  • La chirurgie n’est plus nécessaire grâce aux progrès de la technologie,
  • Il n’y a pas d’immobilisation ni d’interruption des activités personnelles et professionnelles.

Le nombre de séances de traitement nécessaire pour atteindre un résultat thérapeutique a été en moyenne de 1,3 dans le groupe Aetoxisclerol mousse contre 1,6 dans le groupe contrôle.

Les critères d’une mousse propre à l’injection pour sclérothérapie ainsi que des exemples de dispositifs permettant d’obtenir la mousse sont présentés ci-dessous. 6.L’aspect macroscopique de la mousse dans la seringue: L’aspect de la mousse devra être vérifié systématiquement en expulsant un peu de mousse de la seringue avant injection. Bonne mousse Mauvaise mousse Exemples de dispositifs (schémas) 1)2 voies 2)3 voies Pour cette méthode il est recommandé d’utiliser un robinet luer-lock. Une mousse sclérosante est injectée dans la veine à l’aide d’une aiguille. Traitement de varices: moyens thérapeutiques actuels : Les dermatologues du Centre dermatologique du Roy traitent les varicosités par injection sclérosante à la mousse d’Aethoxysclérol. Les avantages de la mousse se sont fait valoir assez rapidement dans le domaine de la médecine esthétique. Tout d’abord, la mousse est constituée de microbulles qui adhèrent plus efficacement aux parois de la veine. La mousse étant plus efficace, moins de produit est alors nécessaire pour un même résultat. Quant à la pratique du médecin traitant, la mousse étant échogène (visible à l’écran), elle lui permet de mieux contrôler la portée de son injection.

  • Absolue : shunt droite-gauche connu symptomatique (par exemple foramen ovale symptomatique).
  • Relative : Troubles neurologiques, y compris migraine, consécutifs à une séance de sclérothérapie à la mousse réalisée antérieurement

Aujourd’hui, cette technique par injection (sclérose chimique) est concurrencée par la sclérose des vaisseaux et veines au laser (par thermo-coagulation).

Pour les veines bleues plus grosses, il est parfois plus intéressant d’enlever la veine dilatée ou variqueuse par éveinage ambulatoire. Un traitement au laser ou une injection avec un sclérosant hypertonique peut être fait pour traiter les rares cas résistants. Cette méthode consiste à injecter avec une aiguille très fine dans la varice ou la varicosité un produit sclérosant, sous forme de liquide ou de mousse. La tendance est donc de privilégier la sclérothérapie à la mousse, moins onéreuse, dans l’occlusion des saphènes de moins de 6 mm. La SFP a lancé récemment une étude comparant, dans 2 groupes de 75 patients, sclérothérapie à la mousse et laser endoveineux pour l’occlusion de la petite saphène. Colle, Moca, Lafos : les études se multiplient « La colle à base de cyanoacrylate est utilisée depuis longtemps pour le traitement des varicocèles, des fistules artério-veineuses. L’avantage de la sclérose peropératoire est de pouvoir sécuriser l’injection en injectant directement la mousse sous contrôle de la vue dans la veine concernée. Cette injection peut se faire par l’incision inguinale de reprise de crossectomie ou par une incision poplitée de reprise chirurgicale pour récidive poplitée. Le reflux est facilement visible et l’injection aisée en pinçant entre 2 doigts la veine et le cathelon pour diriger l’injection de mousse.

L’injection de mousse s’effectue en général parallèlement au retrait du cathéter.

L’exsanguination et le rinçage de la veine à traiter facilite en théorie l’action de la mousse mais sont en général difficiles à réaliser. Dans ce cas également, nous pratiquons une surélévation du membre pour mieux faire « monter » la mousse vers la distalité du membre. La compression postopératoire après sclérose est importante pour limiter la réaction locale inflammatoire surtout lors de l’injection de grands volumes. En associant la surélévation du membre et les massages vers la distalité, on peut aisément faire progresser la mousse et remplir les varices du pied. Cet examen a pour but surtout de définir le meilleur accès possible du tronc ou de la veine à traiter afin d’assurer une parfaite introduction de la mousse. La sclérothérapie à la mousse de produit sclérosant joue un rôle majeur dans le traitement de la récidive et maintenant dans la chirurgie de première intention. Cette exploration écho-anatomique avec marquage cutané est essentielle pour définir le point d’injection idéal du produit sclérosant. L’injection peut se faire par l’incision inguinale de reprise de crossectomie quand les veines variqueuses sont visibles mais non dissécables. La sclérose des veines communicantes vers les veines pelviennes peut se faire à l’aide d’un petit Cathelon introduit dans une veine périnéale. Selon le type de varices, et notamment pour les grosses varices, le phlébologue préférera utiliser un sclérosant sous forme de mousse. Dans ce cas, juste avant injection, le sclérosant liquide est transformé en mousse, en mélangeant le produit avec du gaz (de l’air filtré le plus souvent). Le principe du traitement par scléroses est basé par l’injection d’un produit qui irrite la veine provoquant donc une inflammation. Et, comme il s’agit d’une injection dans une veine, il peut en résulter un hématome. Les varices situées sur les branches sont traitées dans le même temps ou secondairement par ablation chirurgicale (voir phlébectomies) ou par sclérose. La sclérothérapie par injection peut être utilisée pour les veines variqueuses superficielles, les veines variqueuses résiduelles ou récurrentes après une opération et les varicosités afin de supprimer la veine variqueuse. II - Sclérose de SAPHENEL’injection du produit sclérosant se fait sous repérage échographique de la veine à soigner. Mais au lieu d’obtenir une brûlure chimique de la veine malade par une mousse, cette fois, l’angiologue provoque une brûlure thermique par le laser ou par radiofréquence.